Photos de la zad par Alexandre Auriot

Présentation

En tete

Bonjour et bienvenue sur mon blog. Afin de disperser toute idée de récupération ou autre... je tiens à préciser que j'ai fait ce blog de ma propre initiative et qu'il n'est en rien le site officiel des photos/vidéos du collectif de la ZAD.

Une petite présentation s'impose donc. Je suis photographe professionnel et indépendant. A ce titre, je ne travaille pour aucun organisme de presse, aucune agence (même gouvernementale).

Ma démarche, en tant que militant concerné par la construction de ce nouvel aéroport, est de témoigner, par la photographie de ce qu'il se passe sur la ZAD, mais également autour de la ZAD.

N'hésitez donc pas à laisser vos commentaires.

Enfin, pour ceux ou celles d'entre vous qui souhaiteraient voir davantage de mon travail, vous pouvez vous rendre sur mon site internet :

http://www.auriotphotographepro.com/

et/ou devenir fan de ma page facebook

http://www.facebook.com/Alexandre.Auriot.Photographe.dArt.professionnel

 

Bonne visite à tous ! Et pour toute info dont vous auriez besoin sur la ZAD rendez-vous sur :

https://zad.nadir.org/

 ou sur le site de l'ACIPA :

http://acipa.free.fr

Alexandre

 

Posté par Alexandre Auriot à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]


12 février 2013

ZAD-jour 8

Samedi soir


Après une journée bien fatiguante, c'est soirée tranquille aux Fosses, surtout que le lendemain à 11 heures a lieu l'opération "Yes chicanes!!!", destinée à libérer les routes bloquées par les uniformes bleu. La soirée se termine à a lueur de la bougie dans l'atelier...

Zad_jour_8_1_1

 


 

Dimanche - Opération "Yes Chicanes !!!"

La marche est longue pour atteindre le rond point des Ardillères où le point de rendez-vous est fixé. Bien trois quarts d'heures de marche sous un soleil chaud... N'ayant pas très bien mangé le matin et en ayant peu dormi, le poids de mon sac photos sur le dos arrive vite à m'user, surtout que nous rencontrons un barrage d'uniformes bleu nous empêchant de poursuivre notre route et nous forçant à passer à travers champs que le soleil n'a pas encore asséché.

Zad_jour_8_8

Une fois le barrage contourné, nous nous retrouvons une petite centaine devant l'autre côté du barrage. La route est coupée sur cinquante mètres avec interdiction d'y passer. Au moins 120 uniformes bleu sont retranchés à l'intérieur du barrage. Des demandes au haut parleur sont envoyées pour que le décret du prefet interdisant le passage soit donné et des blagues du genre "d'abord qui nous dis que vous êtes de vrais flics" font rire l'assemblée, même quelques uniformes bleus en rigolent...

Zad_jour_8_4     Zad_jour_8_11


La tension n'est pas tendue et il est décidé de contourner encore une fois le barrage afin d'occuper les trois routes qui convergent vers le barrage. La tension augmente légèrement, les zadistes et les uniformes bleux sont face face parfois dans une proximité un peu éparpillée.

Zad_jour_8_8_1

 

Zad_jour_8_24_1

Au bout de quelques minutes de guerre de position, je m'asseois, sentant que ca n'allait pas trop fort, crise d'hypo en vue. Un Camille que je connais passe par là et me voit un peu livide. Je lui explique que je suis en hypo. Il lance alors un appel général et en deux minutes je me retrouve avec un sandwich au jambon, un paquet de chips, une orange, du pain, du jus de pomme, fourni autant par les zadistes que les habitants du coin venus manifester. Belle solidarité !


Finalement, au bout de deux heures, il est décidé de se replier afin de retrouver le coin "crêpes" qui se trouve à trois kilomètres en arrière. Sur la route, une ferme abandonée (La ferme de Bel-Air) mais surveillée par trois agents de sécurité, semble attirée les zadistes.

Zad_jour_8_25_1

En quize bonnes minutes, les agents de sécurité lèvent le camp sous la pression des zadistes, bien décidés à reprendre ce lieu, un peu comme un trophée.

Zad_jour_8_27       Zad_jour_8_28

Les portes,, protections des fenêtres sont systématiquement arrachés et emmenés pour servir de matériel de construction pour des cabanes ou pour renforcer les chicanes installés par les zadistes.

Zad_jour_8_30

Cinq mintes plus tard, trois fourgons entiers d'uniformes bleu arrivent sirènes hurlantes. A peine arrêtés, une charge impressionnante et quelques flashs ball mal tirés font reculés les zadistes. Une interpellatiion aura eu lieu ce jour-là. L'équipe légale des zadistes tentera une négociation veine.

Zad_jour_8_32

Zad_jour_8_33

Pas très bien remis, je m'en retourne aux Fosses noires et passe la fin de la journée au chaud, avec une petite sieste réparatrice en plus... Demain, c'est la fournée de pain du boulanger, pas envie de louper ca...

Pour voir toutes les 34 photos du jour 8 cliquez sur ce lien :

Photos de la zad jour 8

07 février 2013

ZAD-jour 7

Samedi

Manif mensuelle à Nantes. De nombreux appels ont été lancés sur les réseaux sociaux et dans les divers collectis. Nous nous retrouvons Place de la Bourse avec quelques zadistes venus exprès, en attendant qu'une foule nous rejoigne. Au bout de quelques minutes une petite foule (pas de quoi se fouler la chevile...) débarque et la manifestation se met enfin en branle, sans voir les principales personnes qui gèrent des groupes de réseaux sociaux appelant à venir.

COLERE !!!!!

Zad_jour_7_5

A l'approche de la Préfecture, alors que nous n'étions pas si nombreux, chaque rue perpendiculaire nous est sytématiquement interdite par des CRS. Je ne crois pas avoir déjà vu un tel déploiement de forces de l'ordre à Nantes.

Zad_jour_7_9

Loin, de se laisser berner par cette mascarade, la foule rejoint dans la bonne humeur la Place de la Petite Hollande (ah ah !) ou des crêpes, cafés, et autes boissons acueille les manifestatnts avec chaleur.

Zad_jour_7_6    Zad_jour_7_7

Pendant la manif, nous nouons connaissance avec une jeune Camille qui souhaite venir sur la ZAD, et qui, par chance à une voiture et de la place ! ouf ! Pas de stop pour rentrer. Nous nous donnons rendez-vous au Masque, un café fort sympathique, où je la revois.

Zad_jour_7_13

Le retour sur la ZAD après cette petite virée urbaine nous fait à tous du bien, et moi, je m'endors le sourire aux lèvres...

Toutes les photos du jour 7 sur photos du jour 7

ZAD-jour 6

Vendredi

Petite journée en perspective. Je suis passé au bus média avant d'entamer une grosse opération de nettoyage du dortoir aider par une Camille. Donc très peu de photos prises. Ca fait aussi du bien de temps en temps.

Tout de même eu le temps de découvirir avec surprise une plaque en marbre d'une pierre tombale assez surprenante posée au milieu d'une barricade, ainsi qu'un robot-guetteur calé parmi des branches...

 

Zad-jour 6-2       Zad-jour 6-4

 

Pour voir toutes les photos du jour 6, cliquez sur : Photos jour 6

 

25 janvier 2013

Zad-jour 5

Jeudi

Pendant que le chantier d'isolation continue à petites avancées (une grippe a fait beaucoup de dégâts parmis les habitants des Fosses Noires, le boulanger a même du reporter sa fournée du jour), je m'en vais voir le côté est, et trouver la cabane sur le lac en esperant pouvor en tirer quelques beaux clichés.

En passant parmis les chemins de terre, une chicane ou barricade de zadistes est construite tous les 50 mètres.

Zad_jour_5_1

Après avoir traversé le Far-west où l'on ne m'autorise pas à prendre de photo, le lac se devine en contre bas d'une petite coline à travers les arbres.

Zad_jour_5_5

Pour le retour, je décide de passer par la route menant de la Paquelais à Notre Dame des Landes. Bizarrement, à la sortie de la Paquelais, un panneau "sens interdit - route barrée" a été installée par les forces de l'ordre, incitant les automobilistes à éviter la Zone à Défendre, alors que l'accès y est possible à condition de se faufiler parmi les nombreuses chicanes préventives installées.

Zad_jour_5_11

Le long de la route, je croise, ou suis, autant des habitants historiques en train de se ballader, que des zadistes renforcant une chicane, ou se rendant sur un site. C'est chaque fois l'occasion de faire une pause et de discuter un peu.

Zad_jour_5_8

Juste avant d'arriver, je me joins à un petit groupe autour d'un feu humide, toujours dans un esprit de convivialité et de partage. Désormais, de plus en plus de zadistes m'autorise à prendre des photos, des liens se sont noués et mon appareil photo, autour des Fosses Noires est devenu pratiquement invisible.

Zad_jour_5_13

Les Fosses Noires se sont remplies, nous sommes environ une quizaine le soir. Un couple d'agriculteurs du Finistère Nord est passée en fin de journée, discuter, échanger, demander comment ils peuvent aider à mobiliser les gens sur le projet. Plaisir partagé, lorsqu'elle nous offre deux crottins de chèvre de sa production ! La soirée se passe plutôt tranquillement en prenant la résolution de finir l'isolation et d'entamer une opération "nettoyage du dortoir" dès le lendemain.

Pour voir toutes les photos du jour 5, cliquez ici :

http://zadphotosaa.canalblog.com/albums/photos_de_la_zad_au_jour_le_jour_5/index.html


24 janvier 2013

ZAD-jour 4

Mercredi

Soleil au rendez-vous !!! Je me rends au bus "média" une nouvelle fois pour leur déposer mes photos en évitant cette fois-ci de passer au milieu du barrage des uniformes bleu (au cas-où ce seraient les mêmes que j'ai photographié la veille). Je file ensuite rejoindre une Camille avec qui j'ai rendez-vous à la Chateigne, site où de nombreuses cabanes en bois se sont élevées de la boue depuis la grande manif du 17 novembre. Depuis, le site a été aggrandi, comptant plusieurs cabanes reliées entre elles par des passages en caillebotis. Avec le soleil, les lumières sont au top pour les photos, je me régale !


Zad_jour_4_9

 

Zad_jour_4_13    Zad_jour_4_11   


Je reste sur place un petit peu pour discuter avec les zadistes présents et demande l'autorisation de prendre des photos. L'accueil est plutôt chaleureux. Pour le retour, je suis dans un petit groupe de trois personnes. Le seul chemin qui mène à La Chateigne passe par le barrage des uniformes bleu. Deux d'entre eux ont avancés et à une dizaine de mètres d'eux, et nous demandent de passer par le champ. Pas de liberté de circulation sur la ZAD. Pour contourner le barrage il nous faut traverser un premier champs, puis une route, puis un autre champs au bout duquel nous retrouvons deux autres uniformes bleu. Ils ont gagné du terrain. Le barrage s'étend désormais à près de cent mètres du carrefour. J'arrive aux Fosses Noires où l'échaffaudage est toujours en place, l'isolation sera terminée plus tard. Et ce soir, c'est soirée coinche avec, en fond sonore, toujours la tondeuse à cheveux.

Pour voir toutes les photos du jour 4 rendez-vous sur ce lien

http://zadphotosaa.canalblog.com/albums/photos_de_la_zad_au_jour_le_jour_4/index.html

22 janvier 2013

ZAD-jour 3

 

Lundi soir

Zad_jour_3_1

 

Soirée coiffure aux Fosses Noires. Dix autour de la table, l'ambiance est encore une fois chaleureuse et chacun raconte une anecdote de la journée. Une discusion drôle se mélange au bruit de la tondeuse en fond sonore, le sujet : "La pose de collets" et comment semer les uniformes bleu dans les bois.

Zad_jour_3_4

 

 

Mardi

Atelier "isolation" aux Fosses Noires et un autre "électrique" à la Chat teigne. Je décide d'aller au point accueil et au bus "média" pour leur proposer mes photos en libre de droits. J'irai désormais tous les jours leur donner les photos de la veille.

Zad_jour_3_10                         Zad_jour_3_14

Pour ma première sortie, je décide d'éviter le barrage des uniformes bleu, et passe, donc, à travers champs pour rejoindre La Rolandière. En route je croise de nombreux zadistes, mon appareil photo toujours visible, certains viennent spontanément me voir pour me demander si je suis photographe et je leur explique ma présence. Ils repartent souvent avec le lien du blog noté sur un bout de papier forcément humide.

Zad_jour_3_15


Apparition du soleil sur la route du retour. Cette fois-ci je décide de passer par le barrage des uniformes bleu, Je dis bonjour à chaque petit groupe que je croise et me fraie un passage au milieu des 10 camions de gendarmes mobiles posés là. Un peu plus loin, je m'arrête et commence à photographier le paysage, puis je retourne mon objectif vers le barrage des uniformes à une cinquantaine de mètres. Je prends mon temps, je prends quelques clichés, mais très rapidement, une voix lointaine envoie un "Ne nous prenez pas en photo !".

Trop tard....

Zad_jour_3_13

Pour voir toutes les photos du jour 3, cliquez sur ce lien :

http://zadphotosaa.canalblog.com/albums/la_zad_au_jour_le_jour/index.html

 

21 janvier 2013

ZAD-jour 2

Dimanche soir.

L'ambiance se détend. Le nombre d'habitants aux Fosses Noires a considérablement diminué depuis quelques jours et les habitants qui sont là depuis longtemps soufflent un peu et sont contents de retrouver un peu de calme. Il commence à se faire tard. Certains sont partis rejoindre leur caravane, d'autres dormir tandis que certains se préparent pour le coucher en faisant chauffer, dans une vieille bouilloire, un bon litre d'eau qu'ils verseront dans un bocal de verre et qui leur servira de bouillotte, au moins pour le début de la nuit…

Zad_jour_2_2   

Près de la chaudière à bois, un zadiste a sorti son yukulélé qui n'es est pas un (c'est juste une petite guitare) et fredonne, pendant qu'un des 4 chats s'est calé sur mes genoux et ca réchauffe ! Nous restons là à six jusqu'à deux heures du matin à chanter, chacun y va de sa petite blague et des fous rire finissent par déborder.

Zad_jour_2_12
C'est très cliché… Mais c'est pourtant la réalité du moment. Je m'imagine que la maison bleue devait ressembler un peu à ça... La nuit et le coucher ont été beaucoup plus froids que ce que je me l'imaginais. Un duvet, trois couvertures et ne plus bouger !!!

Zad_jour_2_13

 

Lundi

J'ai réussi a expliquer mon projet, j'ai montré mon travail, du coup certains sont beaucoup moins farouches et me disent même que je peux les prendre en photo. D'autres me préviennent que non, d'autres m'avertissent des réactions violentes que peuvent avoir certains zadistes à la vue d'un appareil photo. Les journalistes photographes ont laissés de mauvais souvenirs...

La journée s'organise ; Lundi, c'est la journée du pain à la boulangerie, les zadistes d'un peu tous les sites de la ZAD viennent se ravitailler.

Zad_jour_2_10

Je me suis levé tard, je resterai aux Fosses Noires aujourd'hui afin de renforcer ma prise contact. Chacun vaque à ses occupations, construction de cordes pour les cabanes dans les arbres, isolation d'une porte du dortoir, atelier cuisine, prévision de l'isolation du toit de la cuisine.

Je profite d'un brin de soleil en fin de journée pour sortir refaire quelques photos, systématiquenement, avant que je ne prenne une photo, je demande l'autorisation si une personne peut y être reconnaissable.

Zad_jour_2_3

Zad_jour_2_4

Zad_jour_2_8

Le soir vers 19 heures tout le monde se retrouve autour de la table de la cuisine, et ca discute par petits groupes, des uniformes en bleu qui ont tendance à sortir un peu de leur emplacement, des actions à venir, du procès du lendemain à Saint-Nazaire contre deux zadistes qui ont manifesté nus, le tout en écoutant en fond la radio pirate de la ZAD.

Zad_jour_2_11

Une nouvelle soirée s'annonce, demain j'irai prendre le poul un peu plus loin, et découvrir les autres lieux de luttes et d'auto-gestion.

Pour voir toutes les photos du jour 2, cliquez sur :

http://zadphotosaa.canalblog.com/albums/photos_de_la_zad_au_jour_le_jour_2/index.html

20 janvier 2013

ZAD-jour 1

Dimanche 20 janvier en fin de matinée, j'arrive sur la ZAD avec plusieurs casiers de nourriture. Dès le premier barrage, les gendarmes me demandent d'ouvrir mon véhicule et font une fouille assez minutieuse des différentes affaires que j'apporte, ils me laissent finalement passer sans encombres.

Zad_jour_1_1

J'arrive donc aux Fosses Noires. Je rentre dans la cuisine qui sent comme les cuisines d'antan. Une grande table, les gens sortent entrent en prenant soin de refermer la porte en tournant la poignée vers le bas pour la fermer. D'autres s'assoient, discutent, préparent un café ou font la vaisselle.

 

Zad_jour_1_5


On m'accueille plutôt chaleureusement (ils manquaient de sucre et j'en avais rapporté), mais pas à bras ouvert et je n'ai toujours pas sorti mon appareil photo. Peu m'adressent la parole, les groupes de confiance ayant été établis, il est normal que ma présence, même si j'ai des contacts sur place, soit bizarrement perçue par les autres habitants des Fosses Noires. Je vais aider Alex à monter le auvent de sa caravane. Je ne suis pas là depuis longtemps, mais l'humidité gagne déjà mes pieds Je sors mon appareil photo définitivement, pas autour du coup, mais à la main, en bandoulière.

Zad_jour_1_6

Je ne prends pas de photos, mais mon objectif est visible, je ne le cache pas. J'ai trouvé un lit deux places dans un des dortoirs. L'endroit se situe au-dessus d'une mini écurie ou un vrai cheval blanc (Cachou) est là. Pas de lumières dans le dortoir, je constate avec ma lampe led qu'il y a bien une vingtaine de lits avec oreillers, duvets, couettes et couvertures et que ça n'est pas isolé… Nuits froides en vues… Les habitants des lieux sont organisés. La cuisine est propre, même si elle est encombrée, un coin salon est aménagé dans une mezzanine au-dessus de la cuisine qui sert de point de connexion internet, tout est noté sur les placards. Un atelier de réparation de vélos a été monté et une boulangerie artisanale dans un des bâtiments attenant sert de lieu de regroupement en fin d'après-midi ou zadistes gourmands, peuvent aller déguster une part de galette des rois et se réchauffer avec un vin chaud.

Zad_jour_1_4

Allez hop je me lance, je m'éloigne un peu et je fais le tour, cette fois-ci mon objectif devant mon oeil, j'irai prendre un morceau de galette après !


Pour voir toutes les photos du jour 1, cliquez sur :

http://zadphotosaa.canalblog.com/albums/photos_de_la_zad_au_jour_le_jour_1/index.html

 

Posté par Alexandre Auriot à 19:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 janvier 2013

"6:12" - La vidéo

6:12

La vidéo que j'ai réalisée des 6 minutes et 12 dernières secondes du concert de Kenny Arkana lors du festizad, le 5 janvier 2013